Bandeau anim

JSP_Bandeau

Jardiner ses possibles

 Logo-footer

Slider

slider01

Les plus belles vacances
créatives d'Europe

slider02

slider03

Un laboratoire du mieux-vivre, authenticité, simplicité, créativité…
Oser vivre à son rythme

slider04

Retrouvez votre âme d'enfant grâce à 800 ateliers à découvrir 

photo FB new

 

Nous contacter

8 Boulevard de Suzac, 17 132 Meschers

info@jardiner-ses-possibles.org

Tél. (+33)1 43 39 36 97

Actualités

Affiche semaine ultime et week end

Semaine ultime et week end OASIS

La dernière semaine du mois d'aout sera une semaine autogérée du 29 au 5 septembre et elle sera suivie du week end des oasis du possible dont vous pouvez retrouver le programme sur ce site
 vendredi 28 août 2020

Activités / dates

Convivialité

Attention faux ami ! Pas grand chose à voir avec le convenu « on se réunit autour d’un pot convivial » (un pot qui ne le serait pas serait-il d’ailleurs un pot ?). Rien à voir non plus avec l’action de se fondre et se confondre dans une atmosphère fusionnelle. Il s’agit, pour reprendre l’idée d’Yvan Illich qui est à l’origine de ce mot convivialité, d’engager des échanges vivants qui alimentent l’évolution des uns et des autres. Et principalement faire circuler le savoir et les savoir-faire afin de permettre le transfert de connaissance sans passer par un enseignement institutionnel. On sort d’une espèce de révérence par rapport au Savoir avec un grand S.

L’Espace est un lieu qui rend quasi naturelle cette démarche consistant à demander et à donner. Je sais que tu es journaliste, peux-tu jeter un oeil à ce texte que j’écris pour mon association ? Je vais faire un voyage en Amérique du Sud, je sais que tu es d’origine espagnole, peut-on parler un peu ensemble pour m’entraîner ?

Une fois qu’on a goûté à ce type d'échanges, on continue à le pratiquer les vacances finies. On y a pris goût : il crée des liens profonds, un vivre ensemble solide. Car il exige une véritable implication de celui qui demande et de celui qui est sollicité. Ce n’est pas une convivialité molle. Par exemple j’ai fortement envie de me mettre à la poésie. C’est la motivation de ma demande – pourquoi j’ai tellement envie de me mettre à la poésie – qui fera que l’autre va se décarcasser. Beau moment que celui où s’installe la gratuité. Plus tard - peut-être mais ce n’est pas sûr, il ne s’agit pas d’un troc organisé - celui-là même que j’ai aidé m’aidera à son tour. La convivialité développe un climat de dons réciproques.

Voir les écrits du sociologue Marcel Mauss sur le potlatch (Bibliographie)

Voir aussi Echange, Don