Bandeau anim

JSP_Bandeau

Jardiner ses possibles

 Logo-footer

Slider

slider01

Les plus belles vacances
créatives d'Europe

slider02

slider03

Un laboratoire du mieux-vivre, authenticité, simplicité, créativité…
Oser vivre à son rythme

slider04

Retrouvez votre âme d'enfant grâce à 800 ateliers à découvrir 

photo FB new

 

Nous contacter

8 Boulevard de Suzac, 17 132 Meschers

info@jardiner-ses-possibles.org

Tél. (+33)1 43 39 36 97

Actualités

Affiche semaine ultime et week end

Semaine ultime et week end OASIS

La dernière semaine du mois d'aout sera une semaine autogérée du 29 au 5 septembre et elle sera suivie du week end des oasis du possible dont vous pouvez retrouver le programme sur ce site
 vendredi 28 août 2020

Activités / dates

Développement personnel/Epanouissement

L’Espace est un lieu de développement ou – mieux - d’épanouissement

personnel. L’épanouissement c’est la capacité a accueillir le fl ux de

la vie. Proposées chaque jour dans les ateliers, les techniques sont

là – de l’analyse transactionnelle à Zazen – pour épanouir savoirfaire

et savoir être, réveiller des potentialités qui dorment, tirer le

meilleur parti de ce que nous sommes, mettre plus d’imaginaire et

de créativité dans nos vies. Cette envie d’explorer des possibles,

d’ouvrir des portes, est parfaitement légitime quel que soit son âge.

La relation de confi ance qui se noue avec les autres favorise cette

démarche. Une démarche qui intègre l’autorégulation et la lucidité :

tout ne convient pas en effet à tout le monde.

 

On est dans le champ de la formation et de l’éducation, dans l’exploration

de ses capacités, pas dans celui de la thérapie. La frontière est claire.

D’une part dans le développement personnel on est davantage

centré sur le flux de la vie, on met l’accent sur le voyage qui

se déroule ici et maintenant et moins sur le passé ni l’avenir ;

On renforce l’ancrage dans le senti. On ne s’intéresse pas au

« pourquoi ça va pas ». Or on est dans la thérapie dès que l’on

creuse le vécu historique de quelqu’un. Naturellement chacun

peut être amené dans un atelier à renouer avec tel ou tel épisode

de sa vie et à le dire : l’intervenant l’entend mais ne demande pas

d’aller plus loin. Si l’émotion est déstabilisante, il aide la personne

à se reprendre en trouvant des ressources et à se stabiliser. Il

signale qu’il existe des lieux plus adéquats pour la traiter dans le

cadre d’un contrat, d’un paiement, d’un suivi. De plus on ne fait

aucune thérapie en quelques jours.

 

D’autre part on est largement plus orienté ressources et solutions

que problèmes, Et d’aucun secours pour quelqu’un de trop instable

qui relève de la psychiatrie ; On incitera à consulter un médecin si

nécessaire et à suivre les prescriptions. On utilise les médiations

(danse, peinture, massage, écriture, apprentissage de techniques de

communications, travail du corps…) parce que ces médiations offrent

un espace transitionnel : un espace qui permet aux individus de se

construire par la périphérie sans affronter directement les noyaux

profonds, susceptibles de les malmener.

Tout cet investissement personnel va de pair avec l’attention portée

à une bonne hygiène de vie : soigner son alimentation, pratiquer un

sport, s’assurer de bonnes conditions de sommeil…

Autre idée forte de la démarche d’épanouissement à l’Espace, je

ne fais pas que m’explorer moi-même, j’explore le monde. On me

donne des clés qui m’aident à mieux goûter « toutes les saveurs du

monde », pour reprendre le titre du livre de David Le Breton. Ainsi,

après des ateliers d’écriture où j’aurais partagé des lectures,

découvert des auteurs, je lirai d’une façon plus avertie, plus fine,

plus délicate, plus goûteuse. De la même façon, nul doute qu’un

atelier du travail de la pierre ou de peinture me fera entrer plus

facilement dans l’oeuvre d’un sculpteur, mieux sentir de l’intérieur

une exposition sans être intimidé, en m’autorisant des émotions

esthétiques, un jugement. C’est vrai bien sûr pour le théâtre, la

danse… Je peux aller plus loin et de façon authentique.